I. L'evolution de la consommation à travers la publicité choquante

Tout d'abord nous constatons que la notion du choquant était déjà très répandue avant l'appariton officiel de la pub de "Avenir" avec Myriam.Mais cette notion choquante pour nous aujourd'hui ne l'étais pas pour les consommateurs d'hier.Nous sommes alors dans une perception "décalé".Nous remarquons que les anciennes publicités n'héistaient pas a utiliser des stéréotypes, des moyens méthodique voir psychologique qui évolue en fonction des époques.

Par exemple dans les années 1900 l'incitation a consommer de l'allcool est représenter par une mère alaitant son enfant avec de la bière pour préserver sa santé et meme favoriser celle de son bébé.Une affiche qui serait vite censurée aujourd'hui ! Afin d'affirmer les qualités nourrissantes de la bière, on y oppose deux femmes allaitant leur enfant : l'une en pleine forme, joviale, souriante ; l'autre triste, les épaules basses, fatiguée. La première boit de la bière, pas la seconde. De quoi attirer les foudres de nombreuses associations actuelles !

y.jpgTrès vite les publicitaires s'empare également de moyens aujourd'hui racistes comme pour s'adresser au consommateur de toutes classe sociale.

Cette photo de l'eau de javel SDC édité en 1910 en France. Aujourd'hui elle est considérer comme caractère raciste car son slogan était : “Avec Javel S.D.C. pour blanchir un nègre on ne perd pas son savon”.

javel-sdc-1.jpg

Ou encore le savon dirtoff valorisant les biens faits de son savon retirant "toute impureté".

racisme-savon.jpg

Meme la marque de bière Guiness utilise des noirs pour vendre de l'alcool aux consommateurs

Malboro, le fameux producteur de cigarettes mondial est aussi, au début dans les années 1950, un publicitaire qui n'hésitait pas à faire des enfants un argument de vente pour les consommation néfastes pour la santé. C'est le cas de cette photgraphie, qui cette fois ci met en scene un bébé incitant sa mère a fumer.

b.jpgCette manière de faire consommer grace a la provocation ne s'arrêtait pas aux enfants , a l'époque elle mettait également en oeuvre ce principe consistant à prendre ce qu’il y a de dit "laid et bestial" dans la société pour en dresser un exemple.C'est alors a ce moment là que l'image abaissante de la femme (avec ou sans l'homme) fut utiliser comme stratégie publicitaire de consommation. Quand les théories sexistes sont dans le vent, la publicité en joue.

Voici une affiche publicitaire de la marque HOOVER, publiée durant les années 50. Cette publicité illustre la femme ménagère des années 50-60. La femme est réduite à une simple ménagère, puisque les cadeaux à lui offrir sont des outils pour le ménage.

9.jpgPar conséquent plus les années passent plus les publicitaires adoptent cette méthode d'incitation a la consommation. Cette méthode fut tellement usée que le point culminant est la censure en 1976 de la publicité de Perrier réalisé par Serge Gainsbourg appelée "La main" .Dès sa sortie, elle avait fait scandale. Dans ce spot publicitaires, on voyait cette fameuse main en train de caresser une bouteille de Perrier qui grossissait avant d'"éjaculer" son contenu pétillant (blog Publigeekaire.com).

Toutes ces publicités servaient biensûre à inciter à consommer mais également a faire du profit pour les entreprises concerné. Ainsi l'investissement des publicitaires dans leurs campagne.

Les publicitaires, ayant compris que l'investissment était nécessaire pour faire consommer, ils se développent alors au fil du temps et des années grace aux nouvelles technologies : Un système qui perdure.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site